A DECOUVRIR

Historique du village
Patrimoine
Cèze / Ardèche
Séjourner à St Privat
   Gîtes ruraux
   Chambres d'hôtes
   Campings
   Restaurants
   Produits régionaux
   Sports & Loisirs
Plans d'accés
Office du Tourisme

VIE MUNICIPALE

L'équipe municipale
Réunions publiques
Journal municipal
Carte communale
Assainissement
ZRR
PVR

AU QUOTIDIEN

L'actualité de St Privat
Ecole & Jeunesse
   Vie scolaire
   Centres aérés
Environnement
   Ordures ménagères
   Carte des PAV
Sports & Loisirs
   Equipements
   Associations
Aînés & Solidarité
   CCAS
   Navette municipale
Se loger à St Privat
Nos artisans
Mardi 19 mai 2009 Accueil / Secrétariat : 04 66 24 50 75   -   Envoyer un e-mail   Retour à l'accueil


Saint Privat de Champclos, petite commune du pays Barjaquès composée de 7 hameaux, est riche d'un passé historique et préhistorique dont les découvertes sont présentées au musée du Colombier d'Alès.

St Privat existait déjà (uniquement sous ce nom) en 1384, un dénombrement des villages de la région nous le prouve. En 1791, pendant la révolution la commune est appelé Champclos. Saint Privat a subit les guerres de religion, ses chapelles et son église ont été vandalisées, reconstruites elles offrent aujourd’hui un témoignage important du passé.

Situé dans le prolongement du vaste plateau qui s'étend de Lussan à l'Ardèche, Saint Privat de Champclos est coupé par la rivière cévenole Cèze dont les magnifiques gorges, permettant spéléologie, canoë, baignade, sont situées en grande partie sur son territoire.
Paysage de garrigue, elle offre une flore variée : chênes blancs, chênes verts, cades, genévriers, aspics, sarriettes, thym, chèvrefeuilles, buis, végétation de sols calcaires.

Les sangliers, chevreuils, castors, grands ducs, chouettes effrayes, couleuvres, mésanges, pic verts, pipistrelles constituent la faune de Saint Privat de Champclos.

De vocation agricole depuis toujours, avec aussi l'éducation du ver à soie dans un passé récent, on y cultive aujourd'hui vigne, lavande, tournesol, céréales qui donnent couleurs et senteurs de juin à septembre.

Bénéficiant d'un ensoleillement exceptionnel, Saint Privat s'est tourné résolument vers l'accueil d'un public estival avec l'installation de campings (3 naturistes et 2 textiles) dans la solitude et la beauté sauvage des gorges de la Cèze, nature encore vierge qu'il convient de protéger.